Dominique Méda et les Futuribles

Depuis plus de 20 ans , c’est la place du travail -et les liens forts qui existent entre sa généalogie et la nature de ses indicateurs- qui préoccupe Dominique Méda. C’est sans compter aujourd’hui le débat  public qui revient avec force sur les problèmes liés à l’organisation professionnel, pour  les plus « cinglants », l’économie, les troubles psycho-sociaux,  l’éclatement des carrières, la valeur même du travail…

C’est en nous rappelant le débat entre Nicolas Sarkosy et Ségolène royal, puis Nicolas Sarkosy et François Hollande, en pleine campagne électorale de 2007, que Dominique Méda installe sa vision de ce qui peut s’apparenter à une dégradation massive de la valeur-travail. Sa thèse est non sans rappeler les mots de Dominique Blanchard, appuyés par une comparaison France / Etats-Unis pour affirmer la terrible perte de recul et d’esprit critique d’une bonne part de la population sur sa propre condition. La jeunesse serait donc sans aucun recul critique sur sa propre aliénation, voire complice. (On entendra tout au long de cette article « la jeunesse » comme étant la tranche des 30-50 ans pour respecter les tranches d’âge des analyses quantitatives présentées par D. Méda).

Dominique Méda nous présente les résultats de son étude

Ce que défend D. Méda c’est la théorie de la crise écologique : les enjeux de nos capitaux sont intrinsèquement liés aux enjeux écologiques, allant bien au-delà de la bataille pour l’environnement, englobant la santé publique et le bien-vivre dans la société.t.

Trois points ont marqué l’analyse sociologique de Dominique Méda, dans son approche analytique et quantitative du travail. Non pas pour réenchanter le monde (Stiegler) mais pour simplement le considérer :.

  •   » Du tripalium au travail épanouissant »
  •   » La distinction entre emploi et travail »
  •  « Comment réinventer la valeur-travail »

D. Méda (lire aussi : Jordi Vidal – Résistance au Chaos) défend l’idée de mettre à jour l’approche marxiste du travail, afin de la réinterpréter dans l’ère moderne actuelle. Elle reprend l’idée de Jean-Pierre Vernant de l’inintérêt de relire le passé avec nos lunettes actuelles en tentant de lui redonner une consistance viable.

Vouloir retourner à la féodalité encore excessive du 18ème siècle (qui découvre alors le concept même du Capitalisme comme étant une garantie de production, donc de richesses) est dénué de sens si l’on considère les évolutions successives du capitalisme comme modèle économique, depuis la Grèce, en passant par Saint Augustin, puis Saint Thomas. Les siècles ne sont plus les mêmes, les strates (société, besoin, ..) aussi, la valeur marchande produite aujourd’hui est « détachable » et « abstraite ».

Et après ?

Au 19ème siècle, toujours en suivant la rhétorique de D. Méda, de nouvelles idées -comme le travail à valeur de création- apparaissent, Hegel et Marx défendant l’idée que cette liberté créatrice pourra prendre corps si le travail permet à chacun de se transformer lui-même, ….

Bref, On l’aura compris, la notion même de valeur, en ce que nous sommes les producteurs de celle-ci, doit être reconsidérée.
Le produit même de la valeur marchande est un aspect essentiel. Dès les années 90, Habermas met le doigt dessus en évoquant la « pénibilité du statut salarial ».

La baisse de la croyance en la valeur-travail  (corroborée par les études européennes menées en 2008 par l’équipe de recherche de D. Méda), la hausse du chômage et la précarisation de l’emploi, font de la nécessité de transformer le statut de l’homme au travail un enjeu majeur.

Et cette prérogative s’adresse à tous les types d’organisations professionnelles, quelque soit la production.

Publicités

Une réflexion sur “Dominique Méda et les Futuribles

  1. Pingback: :: C’est un tout petit livre, mais… | mywastedlands

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s