L’écriture collective > le binôme

Rencontre avec Philippe Artières, Historien et Directeur de Recherche au CNRS, dans le cadre du séminaire « Aspects Concrets de la Thèse » à l’EHESS. Séance du 3 mars 2014 : « Recherche en deux temps, écriture à deux voix ».

Point de méthodologie à appliquer drastiquement dans l’acte d’écriture à deux mains.

Philippe Artières nous a parlé d’amitié, de passion commune, de partage, d’humilité. Mais aussi de création et de re-création des procédés de mise en oeuvre, de ré-invention, de dialogue, d’échange mutuelle, de don de soi, de nourriture offert par l’autre.

« L’écriture à deux voix » c’est un peu comme une histoire d’amour,
dont l’objet du désir est exogène à chaque être.
Chaque ouvrage auquel il a pu dédier une part de lui-même aura été une expérience unique, précieuse. Philippe Artières ne s’imagine pas partager l’écriture, sans amour et respect pour celui qui tient avec lui la plume ; ni publier pour un éditeur qui ne partage pas son éthique et son respect pour l’objet livre.

Expérience unique et nouveaux ingrédients.
Comme une saveur nouvelle qui viendrait ravir le palais, la conception d’un ouvrage demande à Philippe Artières un véritable état de l’art de ses compétences pour le projet, avant même de se lancer dans l’exploration de ce qui peut être raconté. Mettre carte sur table, comme au restaurant, évaluer chaque produit, fruit de l’apprentissage et de l’expérience. En cuisine, les ingrédients propices à la demande de réalisation sont déposés sur la banque des biens communs, l’autre faisant de même.

C’est à chaque fois le début du scénario. Et d’une amitié.
Le va-et-vient permanent de la plume entre les mains de chacun se vit dans la joie comme dans la douleur. Confronté au jugement d’un autre que l’on respecte, l’enjeu de la publication, les difficultés liées au sujet lui-même, les contraintes d’organisation, les équipes éditoriales du commanditaire…. Quand on arrive à dépasser tout ça en développant un texte de qualité, la satisfaction est au bout du tunnel. Celle d’avoir donnée vie à une oeuvre collective qui n’a qu’une seule voix.

Philippe Artières nous aura présenter (trop) rapidement, quatre de ces ouvrages collectifs.

Je retiens que c’est un homme curieux des mots, des signes, des langages écrits qui donnent une histoire et une vérité propre à ceux qui l’écrivent. 

P. Artières à l'EHESS

P. Artières à l’EHESS

Actualité :

Dans Libé
Sur France Culture
Sur France Inter

Mots clés : amour / partage / équilibre / écriture / satisfaction / histoire / livre / éthique / édition.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s