Objet d’étude

Extrait de mon mémoire, déposé en septembre 2012 à l’IAE Savoie Mont-Blanc département information-communication, hypermedia et communication, spécialité écriture interactive et design d’interaction
(sujet : RSE, discours éthique, entreprise nouvelle ?)

RSE : outil ou instrument ?
Ainsi, de par le contexte présenté, l’analyse des différents facteurs qui œuvrent à la mise en place du RSE dans nos entreprises, et à l’implication managériale dans cette mise en œuvre, on peut se demander si le RSE en tant qu’outil de travail à part entière ne participe pas de manière totalement subjective à l’apparition d’un management éthique, à la transformation du travail. Si il n’est pas simplement un outil technique qui ne peut être que le reflet de la volonté des dirigeants en matière de politique d’entreprise, si le salarié n’est pas une fois de plus obligé d’adopter une nouvelle méthode de travail, simple exécutant qui ne peut, finalement, que respecter sous la contrainte, une volonté supérieure qui lui ferait croire alors à une liberté professionnelle illusoire.
Etre face à l’objet ou être avec l’objet est alors la question que doit se poser l’équipe de la conduite du changement, souvent la même à l’origine de la conception de l’objet RSE. Être face à l’objet c’est, pour le salarié, vivre une fois de plus la contrainte d’une nouvelle politique managériale, qu’il n’a pas forcément souhaité sous cette forme (rapport entre discours et réalité), qui créé des efforts d’adaptation (comment le design est-il pris en compte ?), qui lui procure la sensation désagréable d’être observé (transformations managériales), et qui lui demande de se conformer à encore plus de règles qu’avant (principes de multiplications des chartes, règlement, codes,…). Être avec l’objet c’est comprendre et savoir pourquoi celui-ci est bénéfique pour lui, utilisateur. C’est être face à un système transparent (éthique d’employeur), dynamique, qu’il peut maîtriser grâce à son savoir et son intuition (principes de design), un outil qui répond réellement à ses besoins et qui facilite son quotidien (éthique et management). Enfin un outil qui ne devient pas un instrument de gestion, qui le contraindrait à ne plus dialoguer avec son manager (design et management) qu’à travers les résultats statistiques générés par l’outil RSE.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s